top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurJeanClaude Decalonne

Voilà le monde que nous voulons voir : un monde qui crée de l'harmonie à travers la musique. Gustavo Dudamel

C'était déjà il y a quelques temps... Au CRR de Paris, Gustavo Dudamel avait répondu à l'invitation de TUTTI Passeurs d'Arts, cette association française qui installe des orchestres à vocation sociale pour les enfants en situation précaire. Le discours du Maestro s'adressait autant à celles et ceux qui portent ces projets dans des secteurs difficiles qu'aux institutions prestigieuses, lorsque celles-ci s'ouvrent à un nouveau public et découvrent les richesses d'une jeunesse aux talents illimités.


C'était il y a cinq ans, c'était hier... Rien n'a changé, en France à part sans doute la situation des enfants et des jeunes dans ces banlieues de plus en plus dégradées. Dans ces endroits où moins d'un jeune sur cent peut profiter d'un dispositif artistique qui pourrait le valoriser, le sortir de l'échec. Combien de temps faudra t-il encore attendre pour qu'un élu comprenne la force d'un projet artistique ambitieux ? Combien de désespérances comptabiliserons nous avant qu'une volonté politique fasse de n'importe quel lieu le plus bel endroit de la Terre ? Gustavo Dudamel y croit toujours, lui, aux capacités de ces enfants extraordinaires, semant partout où il passe le message généreux du Maestro Abreu, son mentor persuadé que chaque enfant est un Prix Nobel potentiel.

Et nous, Passeurs d'Arts, nous y croyons aussi, encore et toujours, à ces enfants extraordinaires qui peuplent les secteurs pauvres de nos territoires en détresse. Nous nous désespérons, souvent en constatant que chaque jour qui passe est perdu pour des milliers d'entre eux... pourtant, quelquefois, des notes de musique...

JeanClaude Decalonne


Aidez nous à créer des orchestres extraordinaires >> CLIQUEZ ICI

147 vues0 commentaire

留言


bottom of page