top of page
Rechercher
  • JeanClaude Decalonne

Thomas, l’enfant surdoué que l’on prenait pour un cancre

Thomas, l’enfant surdoué que l’on prenait pour un cancre


Thomas, 7 ans, rentre de l’école : il détient une enveloppe qu’il tend à sa mère. “Mon instituteur a demandé que je te donne cette lettre, à toi et à personne d’autre“

La mère ouvre la lettre, la découvre en silence ; les larmes envahissent son visage… elle sèche ses yeux et décide de lire la lettre à voix haute :

“Madame. Votre fils est un génie. Notre école est insuffisante pour lui et nous n’avons pas d’enseignants suffisamment compétents pour l’instruire. Veuillez le faire vous-même.“

La maman, ancienne institutrice, décide donc de prendre en charge son enfant…

Les années passent…


Thomas devient un grand scientifique, reconnu dans le monde entier. Il invente l’ampoule électrique, le télégraphe, le phonographe, la centrale électrique, la caméra et bien d’autres merveilles qui amélioreront la vie des gens de cette époque et des suivantes.

Après le décès de sa chère mère, alors qu’il fouille dans les vieux souvenirs de famille, Thomas découvre une lettre pliée dans une boîte.

Il s’agit de la lettre qu’il avait donnée étant enfant à sa mère de la part de son instituteur, le révérend Engle, qui le considère comme un enfant hyper-actif stupide trop curieux, qui pose beaucoup de questions et ne comprend pas assez rapidement.

Thomas ne reconnait pas le texte lu par sa mère bien des années auparavant ; en réalité, la lettre disait ceci :

“Votre fils est un cancre. Il est déficient et nous détectons chez lui une maladie mentale. Votre fils n’est plus autorisé à revenir à l’école.“

L’enfant, c’était Thomas Edison, fondateur de la General Electric, le plus talentueux scientifique de son époque. Il pleure pendant des heures et il rédige ceci dans son journal :

“Thomas Edison était un enfant nul et déficient, qui, grâce à une mère héroïque, est devenu le génie du siècle.“


Ne prêtons jamais de jugement sur un être humain en devenir. L’aimer sans limite, rechercher ce qu’il y a de meilleur en lui influencera sa réalité et son futur.


Thomas Edison : 1847-1931 a déposé plus de mille brevets et a reçu des dizaines de récompenses et reconnaissances, commandeur de la Légion d’Honneur (France) ou encore la médaille Franklin pour ses contributions à l’amélioration du bien-être de l’humanité.



394 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page