top of page
Rechercher
  • JeanClaude Decalonne

Écorchés vifs !

C'est super, ce que vous faites... Continuez ! Voici une phrase qu'il est de plus en plus difficile d'entendre, quand les besoins sont criants !


À ceux qui œuvrent quotidiennement pour apporter l'art dans des secteurs défavorisés, à ces passeurs militants qui changent le devenir d'enfants vivant la musique avec un bonheur immense, je veux dédier ces quelques lignes.

Dans certains quartiers, la voie est déjà tracée pour beaucoup de jeunes que la misère sociale condamne d'avance à l'échec, à l'insécurité, à la nécessité d'appartenir à des bandes qui ne laisseront aucune place à l'insouciance ni au moindre épanouissement culturel. C'est une folie d'abandonner tous ces lieux où se répand une inégalité des chances qui fabrique des tristesses insurmontables et des colères grandissantes. Chaque jour qui passe est un jour perdu pour des milliers d'enfants qui s'enferment dans un modèle de survivance où la bienveillance n'a plus le moindre espace.

Pourtant, des solutions existent. Des projets extraordinaires portés par des militant.e.s qui se demandent chaque soir comment ils pourraient aller encore plus loin, agrandir le nombre, faire mieux, plus intensément... TUTTI Passeurs d'Arts crée des orchestres de toutes natures dans des lieux où on ne les attend pas et, plus ou moins rapidement, le miracle social finit toujours par se produire.

L'orchestre est le plus merveilleux outil social que nous ayons à notre disposition. Il permet de se sentir intégré dans une communauté où chacun.e trouve une place pour épanouir son talent. Le Maestro Abreu, créateur du Sistema vénézuélien affirmait que chaque enfant est un Prix Nobel potentiel et que notre responsabilité d'adulte consiste à trouver le meilleur chemin pour qu'il se réalise. Je sais que dans cette période particulièrement trouble, les passeurs d'arts ont bien du mal à trouver le sommeil.


Difficile de ne pas penser aux regards d'enfants si heureux de recevoir leurs instruments de musique et d'émettre leurs premiers sons, ensemble. Ces découvertes, ces bonheurs là sont des miracles qui changent les vies. J'affirme que créer des orchestres ou n'importe quel projet artistique en secteur pauvre est un combat, le plus souvent démesuré par rapport à l'inconscience collective. La volonté politique qui manque le plus souvent à ces projets est bien obligée de se trouver un chemin entre particuliers ou entreprises de bonnes volontés.

Alors merci aux militants, acteurs de terrain, merci à tous ceux qui ne dorment plus pour faire exister des projets insensés qui rassemblent et font vibrer petits et grands et pour tirer de tous des larmes d'émotion. Merci à ceux qui donnent des instruments, de l'argent ou du temps...

Tout est bon à prendre pour que les projets prennent vie et pour qu'ils puissent durer. L'art, même quand il est éphémère, se construit sur le temps long des apprentissages exigeants. Merci pour votre patience, merci de nous suivre en attendant que des instances publiques prennent conscience de la puissance des orchestres et de la valeur d'enfants extraordinaires.



Soutenez les orchestres TUTTI Passeurs d'Arts : www.tuttipasseursdarts.org

Ecrivez nous, venez nous rejoindre

Pour nous écrire C'est ici >> contact@passeursdarts.org


et pour donner, c'est ici























































































































































-


265 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page